• Accueil
  • Actualités
  • comité de programmation du Programme opérationnel interrégional Rhône Saône (POI)
Actualités

comité de programmation du Programme opérationnel interrégional Rhône Saône (POI)

Publié le : Vendredi 3 décembre 2021

Le 18 novembre 2021, les membres du comité de programmation du Programme Opérationnel Interrégional Rhône Saône (POI) ont été consultés par voie dématérialisée sur la programmation du dernier trimestre 2021 au titre du programme.

Cette instance a donné un avis favorable à 4 projets pour un montant de 1 005 658 € de crédits européens FEDER.

Structure modulaire multiservices et innovante sur ViaRhôna dans le cadre du projet véloroute du futur
Structure modulaire multiservices et innovante sur ViaRhôna dans le cadre du projet véloroute du futur
 

Parmi ces projets :

  • Réalisation d'une aire de services pour vélo innovante sur ViaRhôna : projet véloroute du futur – Région Auvergne-Rhône-Alpes : 135 457 €.

En juin 2017, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a relancé de manière ambitieuse sa politique de soutien aux véloroutes et voies vertes. Dans ce cadre elle a réalisé la « Véloroute du futur », projet s’appuyant sur des technologies innovantes en matière d’environnement, d’énergie, et de services. 

Réalisé sur le territoire de Vienne-Condrieu Agglomération, avec l’accord de la CNR et des collectivités concernées, un tronçon (8 kms) de ViaRhôna entre Ampuis et Condrieu (69, proche de Vienne), est aménagé avec des innovations en termes d’infrastructure, de services et de mise en valeur du patrimoine.

L’aire de service pour vélos de Condrieu offre aux utilisateurs un espace repos, un module stationnement pour vélo autonome en énergie, comportant une fontaine à eau, des prises de charges pour vélo à assistance électrique et pour smartphone, un équipement numérique (wifi, écran d’information), des toilettes sèches, des consignes à bagages et à vélos ainsi qu’un espace d’auto-réparation.

Les éléments de l’aire de service sont modulaires, susceptibles être déplacés facilement pour équiper un autre point de service ou pour anticiper un risque d'inondation.
 

  • Observatoire des Sédiments du Rhône (OSR6) - Institut National de Recherche pour l'agriculture, l’alimentation et l’Environnement (INRAE) :  534 264 €

L'Observatoire des Sédiments du Rhône (OSR) analyse les sédiments : graviers, sables ou vases transportés par l'eau. L’étude de leur variabilité spatiale et temporelle est réelle, on parle alors de dynamique sédimentaire. Elle permet d'éclairer les principaux gestionnaires du fleuve dans la mise en œuvre de leur politique environnementale.
L'OSR réalise des programmes d'actions successives et de durées variables. A l'échelle du Rhône, les questions posées pour définir une politique durable de gestion du transit sédimentaire sont complexes. Ainsi, l’amélioration des connaissances scientifiques et des savoirs est indispensable et elle oblige à leur capitalisation.

Ce bilan des apports et des pertes de sédiments est à son à tour analysé dans une perspective comparative et à plusieurs échelles (variation amont/aval, fluctuation saisonnière, évolution interannuelle et à long terme…).

 

  • Etude et réalisation d’un prototype d’un système de récupération de chaleur (système ORC) sur un bateau fluvial du bassin Rhône Saône :  198 264 €

La transition écologique et énergétique représente un grand défi pour le secteur fluvial, dont les seules énergies alternatives actuellement autorisées en navigation intérieure sont le GNL et l’électricité. Le secteur est donc en plein développement.

L’opération consiste en la conception d'un prototype d'un système de récupération de chaleur (système ORC) pour un automoteur, l’Eridan, qui teste le dispositif. Il transporte de l’hydrocarbure sur le Rhône. Ce prototype remplace le groupe électrogène en produisant de l'électricité à partir de la chaleur dégagée par le moteur de propulsion. Il permettrait également une réduction de la consommation en carburant (gazole non routier) du bateau et de ses émissions polluantes sans modification existante de la propulsion.

Un groupement aux compétences complémentaires a été constitué tels que l’Institut Français du Pétrole et des Energies Nouvelles (EPIC), organisme de recherche dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement, et, VNF, Voies Navigables de France. Il y a également ENOGIA, entreprise spécialisée dans les systèmes ORC à turbo-génératrices, et, NAVIWATT, spécialiste de l’électrification des bateaux.

 

Le comité a également retenu au total 18 projets au titre du Contrat de Plan interrégional Plan Rhône qui associe l’Etat et ses établissements, les Régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie, la Compagnie Nationale du Rhône et Electricité de France.