Actualités

CULTURE, ÉDUCATION, JEUNESSE : NOUVEL ÉLAN

Publié le Jeudi 31 mai 2018

La Commission propose de nouvelles mesures pour progresser dans la construction de l’espace européen de l’éducation, renforcer l’autonomie et l’implication des jeunes ainsi qu’une nouvelle dynamique pour la culture.

Nouvel Elan

Ces nouvelles initiatives présentées par la Commission le 22 mai visent sur le plan de l’éducation à renforcer la mobilité des jeunes en situation d’apprentissage grâce à la reconnaissance mutuelle automatique des diplômes et des périodes d’études à l’étranger. Il s’agit également de favoriser la fréquentation de l’enseignement préscolaire grâce à des systèmes d’éducation et de d’accueil de qualité des jeunes enfants. L’accent est mis en outre sur l’enseignement et l’apprentissage des langues étrangères.

Par ailleurs, une communication générale aborde d’autres aspects de l’espace européen de l’éducation à mettre en place d’ici 2025 tels que la carte d’étudiant européenne à concrétiser d’ici 2021, et les futures universités européennes bâties sur des réseaux d’universités existantes.

Sans attendre le déploiement de cette initiative en 2021, la Commission lancera des projets pilotes en 2019 et 2020 dans le cadre du programme Erasmus+. En ce qui concerne la jeunesse, la stratégie présentée par la Commission (2019-2027) vise à rendre plus autonomes les jeunes et à les impliquer davantage dans les politiques de l’UE notamment en favorisant de nouvelles formes de participation.

Enfin, le nouvel agenda européen pour la culture proposé par l’Exécutif européen fait la part belle au patrimoine culturel sur lequel le public doit être sensibilisé et pour lequel un plan d’action est annoncé fin 2018. Sont envisagés également un soutien aux industries culturelles et créatives en lien avec la politique industrielle ainsi qu’à la mobilité des artistes. Sur ce sujet on notera d’ailleurs que le commissaire européen en charge de l’Education, de la culture, de la jeunesse et du sport, Tibor Navracsics, s’est déclaré ouvert à un « Erasmus de la culture » intervenant devant les ministres réunis en Conseil le 23 mai et répondant à l’appel de certains États membres dont la France.