Actualités

ERASMUS+ : LES ORGANISMES RÉGIONAUX SE DISTINGUENT

Publié le :

Pas moins de 9 organismes du territoire figurent comme leaders ou partenaires de projets ERASMUS+ sélectionnés au cours de l’été.

 

ERASMUS+ : LES ORGANISMES RÉGIONAUX SE DISTINGUENT
Crédit photo : © Site internet Génération Erasmus +

 

L’INES (Institut national de l’énergie solaire), implanté à Chambéry, fait partie d’un des 5 consortia distingués par la Commission dans le domaine de la formation professionnelle afin de développer des centres européens d’excellence professionnelle. Le projet, piloté par l’Université technique de Sofia, réunit une vingtaine de partenaires (centres de formation, universités, entreprises et chambres de commerce) dans le domaine de la micro-électronique et recevra un financement de 4 millions d’euros permettant de couvrir 80% des coûts éligibles.

 

L’appel relatif aux alliances de la connaissance a quant à lui permis de sélectionner le projet ProCESS porté par l’Université Catholique de Lyon pour un montant de 850 000 euros qui associe également deux autres acteurs régionaux (cf. article séparé ci-dessous) ainsi que le  projet « Futures Art School Trends 2045 » dans le domaine de l’enseignement artistique et des industries créatives, porté par la Luca school of arts de Gand, dont le Cefedem Auvergne Rhône-Alpes centre de ressources professionnelles et d’enseignement supérieur artistique constitue l’un des 10 partenaires et qui bénéficie d’un financement d’un million d’euros.

 

L’appel relatif aux alliances sectorielles pour les compétences a retenu également deux projets qui concernent le territoire. L’Université Claude Bernard est sélectionnée en tant que chef de file du projet CHAISE qui porte sur le développement des compétences en matière de blockchain. Il est financé à hauteur de 4 millions d’euros et compte parmi ses partenaires l’entreprise lyonnaise C4A. En outre l’AFORMAC (organisme de formation professionnelle continue) et l’UMIH63 (Union des métiers de l’industrie et de l’hôtellerie du Puy-de-Dôme) font partie des 18 partenaires d’un projet axé sur le tourisme de bien-être porté par un organisme bulgare et financé à hauteur d’1 million d’euros. Enfin, l’Université Lumière Lyon 2 est sélectionnée comme chef de file d’un projet de renforcement des capacités dans l'enseignement supérieur financé à hauteur de 800 000 euros et destiné à renforcer l’expertise et les compétences en matière de formation en lien avec les transitions tunisienne et marocaine vers l’industrie 4.0.