Actualités

L’ECOPÔLE DU VAL D’ALLIER : UN LIEU DE NATURE REMARQUABLE

Publié le Jeudi 22 février 2018

La création de l’Ecopôle du Val d’Allier est le fruit du partenariat entre plusieurs structures : un carrier, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Syndicat mixte d’Etudes et d’Aménagement Touristique (SEAT)*. Ce projet, mené depuis quinze ans, est un bel exemple de conciliation entre nature et activités humaines.

Ecopôle du Val d'Allier
Crédit photo : Ecopôle Val d'Allier - SEAT

Depuis mars 2001, le Syndicat mixte d’Etudes et d’Aménagement Touristique réaménage et valorise, en étroite collaboration avec les carriers, 120 ha de gravières sur la rive droite de l’Allier, entre Pérignat-es-Allier et La Roche Noire (63), pour les transformer en écopôle.

Pilotée par la Ligue pour la Protection des Oiseaux, d’importants travaux de génie écologique ont été réalisés. Arasement de talus, profilage de berges, création de hauts fonds et de roselière ont permis une renaturation remarquable du site.

Grace à ces aménagements, une très grande diversité d’oiseaux, d’amphibiens, de reptiles et une flore variée se sont considérablement développés. Cette biodiversité peut être appréciée tant par les profanes que par les amateurs éclairés via des observatoires, des sentiers de découverte mais aussi des animations.

Avec l’arrêt définitif de l’exploitation des gravières en 2017, l’Ecopôle ambitionne de concilier nature et activités humaines. Ainsi, les projets vont de la réalisation d’un espace test agricole en maraichage biologique à la conception d’un espace de pêche responsable, avec notamment des accès handicapés, en passant par la construction d’une maison de site et d’un magasin de produits locaux. Tout sera mis en œuvre pour réaliser un espace opérationnel et démonstratif au service du développement durable.

Cette opération, inscrite dans le contrat territorial du Val d’Allier alluvial, se termine en 2020. D’un montant de 227 500 €, la phase 2015-2017 est soutenue par le Programme Opérationnel Interrégional FEDER Loire, au titre de la préservation et de la restauration des zones humides alluviales pour la somme de 68 250 €.

* regroupant les communautés de communes de Billom Communauté et de Mond’Averne

Pour en savoir plus...