• Accueil
  • Actualités
  • Un modèle expérimental pour anticiper et analyser la rupture des digues fluviales
Actualités

Un modèle expérimental pour anticiper et analyser la rupture des digues fluviales

Publié le Vendredi 19 janvier 2018

Les inondations constituent le 1er risque naturel majeur en France.

Digues fluviales

Le Rhône compte 1000 km de digues* fluviales protégeant des crues près de 320 000 habitants, 4 500 entreprises et 850 km² de terres agricoles. Mais bon nombre d’entre elles sont mal entretenues ou endommagées ou dans un état inconnu.

Dans 30% des cas, la première cause de rupture des digues fluviales est la surverse (passage d’un flot continu par-dessus l’ouvrage). Anticiper et comprendre ce processus graduel de rupture est donc primordial.

Pour cela, le laboratoire national d’hydraulique et environnement (LNHE) de la division Recherche & Développement d’EDF a construit et exploite un modèle expérimental, afin d'examiner la dynamique d’ouverture de brèche sous différentes conditions (vitesse d’écoulement, configuration et matériau de la digue, ...). De plus, des modules de formation de brèche seront insérés dans un code numérique d'écoulement TELEMAC-2D. Ce logiciel gratuit pourra être utilisé pour simuler à la fois la rupture de digue et la propagation de l’inondation dans la plaine.

Cette opération est soutenue avec des fonds européens FEDER (Programme Opérationnel Interrégional Rhône-Saône 2014-2020) d’un montant de 176 447 €.

*ouvrage réalisé le long des rivières pour protéger les populations et les biens contre les inondations

Pour en savoir plus :