Le projet AlpGov 2

Stratégie de l’Union européenne pour l’espace alpin (SUERA) : gouvernance
 

La SUERA et le projet AlpGov 2

La stratégie de l’Union européenne pour l’espace alpin dispose pour sa gouvernance du projet appelé « AlpGov 2 », bénéficiant à la quinzaine de Régions partenaires du projet. L’objectif du projet est d’améliorer les mécanismes de gouvernance de la stratégie, et de servir d’outil principal pour rendre la stratégie plus efficace. La Région perçoit, dans ce cadre, des fonds européens spécifiques. Le montant global pour les Régions bénéficiaires est de 2,39 millions d’euros de janvier 2020 à décembre 2022. Ces fonds servent au financement des 9 groupes d’action de la SUERA. La Région Auvergne-Rhône-Alpes copilote avec le Piémont le groupe d’action 2 (Économie).

Jusqu’à présent, le travail effectué dans les groupes d’action s’est notamment concentré sur le partage d’expérience. Dans la continuité d’AlpGov 1, ce nouveau projet favorise la mise en œuvre intersectorielle des priorités stratégiques définies par le Conseil exécutif de la SUERA et les présidences annuelles. Cette réorientation vers une approche plus stratégique se tient dans le cadre de la mise en œuvre des prochains programmes de financement européens pour la période 2021-2027. Ainsi, les groupes d’action forment les unités opérationnelles de la SUERA. En réunissant les différentes parties prenantes, ils renforcent l’appropriation de la stratégie par tous les niveaux de gouvernance (nationaux ou régionaux) ainsi qu’au sein de la société civile. En outre, renforcer la gouvernance de la SUERA permet de mieux définir les actions et projets à mener, et d’améliorer les interactions entre les groupes d’action, le Conseil exécutif, les présidences annuelles et les parties prenantes.
 

Les lignes d’action du projet AlpGov 2

Pour les différentes régions partenaires, les objectifs sont les suivants :

  1. Par le partage d’expérience, permettre aux groupes d’action et au Conseil exécutif de mettre en œuvre les objectifs stratégiques.
  2. Définir les priorités intersectorielles qui seront inclues dans les politiques régionales et reflétées dans les recommandations politiques, afin d’adopter une approche macro-régionale du développement régional.
  3. Mettre en œuvre des initiatives stratégiques pour stimuler la SUERA grâce à la participation des communautés locales et des parties prenantes.
  4. Favoriser le dialogue avec les autres macro-régions (Baltique, Danube, Adriatique) en améliorant la communication, afin de faciliter le transfert de connaissances et la diffusion des résultats.


Pour en savoir plus, consultez les éléments suivants :


Actualités SUERA :


Logo SUERA