• Accueil
  • Programmes
  • EUROPE CREATIVE 2021-2027

EUROPE CREATIVE 2021-2027

Europe CreativeLe programme Europe Créative (2021-2027) s’inscrit dans la continuité de son prédécesseur (2014-2020). Il vise à préserver, développer et promouvoir la diversité culturelle et linguistique de l’UE et à ainsi que le patrimoine européen, ainsi qu’à renforcer la compétitivité des secteurs culturels et créatifs, en particulier celui de l’audiovisuel.
Dans le contexte actuel, il devrait soutenir la relance à court terme des secteurs culturels et créatifs, renforcer leur résilience et leur compétitivité à long terme afin de mieux faire face aux crises majeures potentielles à l'avenir et accompagner leur transition numérique et écologique.

Il poursuit les objectifs spécifiques suivants :

  • renforcer la coopération artistique et culturelle au niveau européen, afin de soutenir la création d’œuvres européennes et de renforcer la dimension économique, sociale et extérieure ainsi que l’innovation et la mobilité dans les secteurs culturels et créatifs européens ;
  • promouvoir la compétitivité, l’adaptabilité, la coopération, l'innovation et la durabilité, y compris par la mobilité dans le secteur audiovisuel européen ;
  • promouvoir la coopération politique et les actions innovantes soutenant tous les volets du programme, promouvoir un environnement médiatique diversifié, indépendant et pluraliste et l'éducation aux médias, favorisant ainsi la liberté d'expression artistique, le dialogue interculturel et l'inclusion sociale.

Europe créative est structuré en 3 volets : culture, MEDIA et un volet transsectoriel, qui possèdent leurs propres spécificités de fonctionnement.
Toutes les actions financées devront avoir une valeur-ajoutée européenne et encourager l’inclusion, l’égalité, la diversité et la participation.
 

Pour qui ?

Structures éligibles : entités légales actives dans les secteurs culturels et créatifs (comme définis à l’article 2 de la décision établissant le programme) : architecture, archives, bibliothèque, musées, artisanat d’art, audiovisuel (cinéma, télévision, jeux vidéo, multimédia), patrimoine culturel, design, festivals, musique, littérature, arts du spectacle, édition, radio et arts visuels….
Les pays tiers seront éligibles au programme à condition qu’ils y contribuent financièrement et pour certains sous certaines autres conditions. Les organisations internationales actives dans les domaines du programme seront également éligibles.
 

Quelles actions ?

Volet culture :

  • Projets de coopération transnationale entre organisations culturelles et créatives, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’UE qui portent sur un ou plusieurs secteurs. Trois types de projets sont distingués : projets à petite échelle (projets réunissant au minimum 3 partenaires issus de 3 pays participants), projets à moyenne échelle (projets réunissant au minimum 5 partenaires issus de 5 pays participants) et projets à grande échelle (projets plus structurants réunissant au minimum 10 partenaires minimum issus de pays différents). Les projets portés doivent être collaboratifs, innovants et favoriser la réorganisation des filières pour une durée maximale de 48 mois (débutant après la signature de la convention de subvention).
  • Plateformes culturelles et créatives pan-européennes d’opérateurs culturels, qui développent une stratégie commune pour accroître la mobilité et la visibilité des artistes émergents, et qui encouragent une programmation des œuvres culturelles et artistiques à l’échelle européenne. A noter que ces plateformes doivent être composées d’un large partenariat d’organisations issues d’un grand nombre de pays participant au programme.
  • Réseaux européens rassemblant différentes organisations des secteurs de la culture et de la création œuvrant à renforcer la compétitivité et encourager les activités au niveau transnational par. Les réseaux doivent être constitués d’un large partenariat partenaires d’organisations issues d’un grand nombre de pays participant au programme.
  • Mobilité transnationale des artistes et des opérateurs culturels et créatifs et circulation transnationale des œuvres artistiques et culturelles (intégration de l’action pilote i-Portunus).
  • Soutien aux organisations culturelles et créatives qui développement leur activité au niveau international (renforcement des capacités).
  • L’ensemble de ces actions seront complétées par des actions sectorielles pour les secteurs qui nécessitent une approche plus ciblée, tel est le cas de la musique (poursuite de l’initiative Music moves Europe, du livre et de l’édition, du patrimoine culturel et de l’architecture, ainsi que des actions visant le développement de la créativité en matière de tourisme culturel durable ainsi que des secteurs du design et de la mode (autres secteurs à définir, le cas échéant)
  • Enfin, les actions spéciales pour accroître la visibilité de la diversité culturelle et du patrimoine culturel de l'Europe et favoriser le dialogue interculturel se poursuivront : Capitales européennes de la culture, Label du patrimoine européen, Prix de la littérature de l’UE, Prix d’architecture contemporaine....

⇒ Points de vigilance : Dimensions égalité de genres et inclusion renforcées par rapport au programme antérieur et prime au verdissement.

Volet MEDIA :

  • Développement d’œuvres audiovisuelles ;
  • Production de contenu télévisuel innovant et de qualité et de narration en série ;
  • Outils de promotion et de marketing pour accroître la visibilité et l’audience des œuvres européennes ;
  • Soutien à la vente internationale et à la diffusion d'œuvres européennes non nationales sur toutes les plateformes ;
  • Prise en charge de l'accès multilingue aux programmes TV culturels en ligne via le sous-titrage
  • Soutien aux activités de networking des professionnels de l’audiovisuel ;
  • Soutien aux activités des acteurs européens de l'audiovisuel : événements, salons industriels en Europe et au-delà ;
  • Soutien à la visibilité et au rayonnement des films et créations audiovisuelles européens destinés à un large public européen au-delà des frontières nationales (jeunes et multiplicateurs) ;
  • Initiatives favorisant le développement et l'engagement du public (dont éducation au cinéma à destination des jeunes publics) ;
  • Activités de formation des professionnels de l’audiovisuel ;
  • Soutien au réseau d'opérateurs européens de vidéo à la demande projetant une part importante d’œuvres européennes non nationales ;
  • Soutien des festivals européens et des réseaux de festivals européens projetant une proportion significative d’œuvres européennes non nationales ;
  • Réseau de cinémas européens ;
  • Mesures visant une représentation plus équilibrée des femmes et des hommes au secteur audiovisuel ;
  • Echanges transnationaux de bonnes pratiques et savoir-faire, apprentissage par les pairs.

Bon à savoir par rapport au programme précédent : les 14 actions/aides sont regroupées en 4 « clusters » ; audience, accès au marché, création et contenu. Un cinquième cluster « policy » couvrira des actions d’intérêt général pour le secteur.

Volet transsectoriel :

  • Soutien à la coopération politique transnationale intersectorielle : échanges d’expériences, apprentissage par les pairs, dialogue intersectoriel entre organisations, analyses intersectorielles, actions favorisant la coopération politique transfrontalière et l’élaboration de politiques, notamment sur le rôle de l'inclusion sociale par la culture.
  • Laboratoires d’innovation créative : encourageant de nouvelles formes de création, grâce à des approches expérimentales et des technologies innovantes et favorisant des approches et des outils innovants pour faciliter l'accès, la distribution, la promotion et la monétisation de la culture et de la créativité
  • Soutien aux points de contact nationaux Europe Créative (Relais Culture Europe en France).
  • Activités transversales à l'appui du secteur des médias d'information.

⇒ Bon à savoir par rapport au programme précédent : le mécanisme de garantie en faveur des secteurs de la culture et de la création, est désormais intégré au programme InvestEU piloté par la Banque européenne d’Investissement (BEI). Cette facilité s’adresse aux PME de ces secteurs et offre aux intermédiaires financiers une protection contre le risque.
 

Quel budget ?

L’enveloppe financière pour la programmation 2021-2027 sera presque doublée par rapport à 2014-2020 puisqu’Europe créative bénéficiera de 2,24 milliards d’euros. Cette enveloppe sera répartie ainsi entre les 3 volets : 58% volet audiovisuel, au moins 33% volet culture, et 9% volet transsectoriel.

Précisions pour le volet culture :
Les projets de petite échelle devraient recevoir au maximum 200 000 euros, couvrant au maximum 80% des coûts totaux éligibles.
Les projets de petite échelle devraient recevoir au maximum 1 million d’euros, couvrant au maximum 70% des coûts totaux éligibles.
Quant aux projets de grande échelle, l’enveloppe maximum devrait être de 2 millions d’euros, représentant 60% maximum des coûts totaux éligibles.
Enfin, un préfinancement de 80% du montant maximal de la subvention sera versé aux bénéficiaires pour démarrer le projet.
 

Quand ?

La mise en œuvre du programme se fera sous forme de programmes de travail annuels.

  • Pour le volet culture, les appels pour les projets de coopération sont annuels. Les appels concernant les autres actions sont moins réguliers.
  • Pour le volet MEDIA, étant donné la multiplicité des actions dans ce cadre, les appels s’enchaînent chaque année ; leur périodicité varie selon les actions (1 à 2 fois par an).
  • Pour le sous-programme transsectoriel, la fréquence des appels est variable.


Contacts :


Documents utiles :


Europe Creative