Actualités

COMITÉ DE SUIVI DES PROGRAMMES FEDER / FSE-IEJ – 8 mars 2019

Publié le Jeudi 14 mars 2019

La Région Auvergne-Rhône-Alpes en tête des régions françaises pour la consommation de crédits européens. Le dernier comité de suivi a en effet mis en avant les performances de la Région et les points forts de la récente révision des programmes.
 

comité de suivi FEDER/FSE-IEJ 8 mars 2019


« La Région Auvergne-Rhône-Alpes peut être citée en exemple », a souligné Alain VAN RAEK, le représentant de la Commission européenne, à l’occasion du comité de suivi des programmes européens 2014-2020 qui s’est tenu le 8 mars dernier à l’Hôtel de Région à Lyon.

Ce comité de pilotage qui réunit régulièrement les partenaires régionaux (consulaires, Départements, services de l’Etat, agglomérations…) et la Commisssion européenne était co-présidé par Yannick Neuder, Vice-Président de la Région délégué à l’Enseignement supérieur, la Recherche, l’Innovation et aux Fonds européens et Jean-François Bénévise, Directeur régional des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi. Le rôle de cette instance est de s’assurer de l’efficacité et de la qualité de la mise en œuvre des programmes européens sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.

L’état d’avancement des programmes régionaux est très satisfaisant, comme en témoignent par exemple les 70% de crédits engagés sur le programme auvergnat et les plus de 1 380 projets financés depuis le lancement de la programmation en 2014.

Forte de cette dynamique et pour s’assurer que l’intégralité des fonds FEDER/FSE-IEJ sera consommée d'ici 2023, la Région a lancé un exercice de révision des programmes en 2018 afin de redéfinir les besoins prioritaires de ses territoires.

Les 3 priorités qui ont dicté les modifications des programmes ont été précisées par le Vice-Président Yannick Neuder : « Menée en concertation avec les élus locaux et nos partenaires, notamment la Commission européenne, cette révision permettra de renforcer nos actions pour résorber les fractures numériques, médicales, et énergétiques d’Auvergne-Rhône-Alpes ». Plusieurs mesures vont ainsi être abondées telles que l’efficacité énergétique dans le bâtiment, les usages numériques, le tourisme et la requalification des friches.


Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse de la rencontre.

 

Photo salle