• Accueil
  • Actualités
  • Mémoire d’eau : un film sur le risque inondation du Rhône et de la Saône
Actualités

Mémoire d’eau : un film sur le risque inondation du Rhône et de la Saône

Publié le : Mardi 8 février 2022

En 2019, ce projet financé par le fonds dédié au Plan Rhône-Saône a été choisi pour sa proposition de films documentaires sur la mémoire du risque inondation. Il contribue au développement d’une culture du risque inondation sur plusieurs territoires.

Sa mise en œuvre a été possible grâce aux financements de la DREAL et de l’Europe à travers le Programme Opérationnel Interrégional Rhône Saône (POI). Cette culture du risque fait appel à la mémoire collective. Celle-ci est en lien avec le passé et vit dans l’esprit de chacun. Elle a perduré jusqu'aux années 1970, et, au fil des générations, les riverains ont perdu une partie de cette culture. C'est pour que cette culture perdure que Philippe CROZIER de « films pour demain » l’a réactivée en réalisant des films documentaires de 10 à 20 minutes dans des villes soumis potentiellement aux risques d'inondations.

Des entretiens filmés ont été organisés avec des riverains de longue date, des primo-arrivants, des élus et des agents des services techniques. Les images des films proviennent d'archives des participants, d'illustrations et de vues aériennes des crues provenant essentiellement de l’EPTB SAONE DOUBS et du SDIS.... Un  film documentaire pédagogique a été également produit avec l’aide et l’expérience partagée de chercheurs.

Cette richesse documentaire est accessible sur le site du Plan Rhône Saône et sur d’autres sites spécialisés comme le site Cap sur le Rhône

Le projet prévoit aussi que chaque court métrage puisse être intégré sur le site de la ville concernée. Plus tard, un flash code donnera la possibilité  de visionner le film sur son  portable, lors d'une balade sur la ViaRhôna ou le long de la Saône.

Le film documentaire Mémoires d'eau, issu des courts métrages, pourrait aussi être diffusé lors de projection-débats sur les territoires concernés. Il serait alors l’occasion d’échanger entre riverains, élus, techniciens, chercheurs… sur le changement climatique et son impact sur les fleuves, et permettrait de raviver la culture du risque inondation.

Le top départ a été lancé à Caderousse le 21 janvier 2022 ouvrant la voie aux futures manifestations. Alors, laissons les riverains parler de leurs fleuves et à bientôt pour vous dévoiler la suite de l’aventure de Mémoires d’eau.